Keith Haring The Political Line

Keith Haring Andy Mouse – New Coke, 1985 Courtesy Galerie Gmurzynska Acrylique sur toile 303,5 x 296,5 cm © Keith Haring Foundation


Keith Haring Untitled, 1985 Collection Keith Haring Foundation Acrylique sur toile 152,4 x 152,4 cm © Keith Haring FoundationKeith Haring Untitled, 25 août 1983 Collection particulière, courtesy Enrico Navarra, New York Acrylique sur bâche vinyle 185,5 x 185,5 cm © Keith Haring Foundation

Keith Haring Reagan Ready to Kill, 1980 Collection Keith Haring Foundation Collage de coupures de journaux et ruban adhésif sur papier 21,6 x 27,9 cm © Keith Haring Foundation



Keith Haring Andy Mouse – New Coke, 1985
Courtesy Galerie Gmurzynska, Acrylique sur toile
303,5 x 296,5 cm © Keith Haring Foundation

Keith Haring, Untitled, 1985. Collection Keith Haring Foundation.Acrylique sur toile, 152,4 x 152,4 cm.© Keith Haring Foundation
Keith Haring,Untitled, 25 août 1983.Collection particulière, courtesy Enrico Navarra, New York.Acrylique sur bâche vinyle.185,5 x 185,5 cm © Keith Haring Foundation
Keith Haring,Reagan Ready to Kill, 1980
Collection Keith Haring Foundation,Collage de coupures de journaux et ruban adhésif sur papier 21,6 x 27,9 cm
© Keith Haring Foundation


Par laetitia allal,

23 ans après sa mort, Keith Haring débarque au Musée d'Art moderne de la ville de Paris et au CENTQUATRE. Une exposition monumentale haute en volumes et en sédition.

Keith Haring, l'enfant terrible du pop-art-graf', tout le monde connait, tout du moins son style ultra identifiable. Une véritable empreinte dont il a usé pour revendiquer ses convictions. Des coups de gueules à coups de peintures, dessins, sculptures, graffitis, dans les espaces publics, les rues, les métros...

Pionnier du street art à visée politique, il s'est très vite fait le contempteur d'un système sclérosant, oppressant, imposé par une société du spectacle cynique, un monde comme une bergerie qui fait mourir ses moutons de Panurge à petit feu. Et c'est cette idéee de masse , d'abétisation, de propagande, d'hypocrisie qu'à stigmatisée l'artiste new yorkais.




Untitled, 1982, BvB collection Genève, © Keith Haring Foundation
Keith Haring,Untitled, 1982.BvB collection Genève
Encre sumi sur papier, 96,5 x 127 cm© Keith Haring Foundation




Depuis ses luttes ouvertes en faveur des droits homosexuels et contre le racisme à son engagement contre toutes formes d'injustices et de préjugés, Keith s'est battu contre l'illettrisme, la drogue, le sida, la menace nucléaire, les conséquences de la destruction de l' environnement et j'en passe.

Témoin d'une époque, il a signé des campagnes pour Act up dont l'illustre " IGNORANCE = FEAR- SILENCE = DEATH". Un destin auquel lui même n'échappera pas. Gageons toutefois qu'à l'heure où au pays de la laïcité, l'innommable violence réactionnaire autour du Mariage pour tous aurait hérissé les poils créatifs de ce génie alternatif et engagé!

13. Keith Haring Untitled, 1980 Collection Keith Haring Foundation Encre sur carton 121,9 x 230,2 cm © Keith Haring Foundation


13. Keith Haring, Untitled, 1980
Collection Keith Haring Foundation,Encre sur carton
121,9 x 230,2 cm© Keith Haring Foundation

17. Keith Haring Untitled, 16 janvier 1981 Collection Sender Encre sur papier vélin 105,4 x 137,2 cm © Keith Haring Foundation19. Keith Haring Untitled, 9 avril 1985 Collection particulière Acrylique sur toile 152,4 x 152,4 cm © Keith Haring Foundation

Keith Haring, Untitled, 16 janvier 1981.
Collection Sender,Encre sur papier vélin 105,4 x 137,2 cm
© Keith Haring Foundation

19. Keith Haring,Untitled, 9 avril 1985
Collection particulière, Acrylique sur toile
152,4 x 152,4 cm © Keith Haring Foundation


Avec près de 250 œuvres réalisées sur toile, sur bâche ou dans le métro, - dont une quinzaine de grands formats seront exposés au CENTQUATRE, cette exposition est l’une des plus importantes jamais réalisées sur cet artiste.

The Universe of Keith Haring - trailer


The Universe of Keith Haring - trailer, par Christina Clausen

Keith Haring, The Political Line: deux expositions de taille jusqu'au 18 août 2013 sur Paris au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris et au CENTQUATRE.