Goldorak au Centre Pompidou ?!

Par Hakim Tabet,

Lady Oscari


Lady Oscar

Qui se souvient d’Astro le petit robot avec sa coupe pointue? Des chevaliers du zodiaque ? De Cobra ?... Vous pouvez désormais avouer à votre copine en bombant le torse que vous regardez Goldorak dans son dos tous les soirs, malgré vos trente deux ans ! Vous possédez maintenant l’argument de choc: ça passe au centre George Pompidou,et jusqu'au 27 Mai, ma vieille ! Qu’est-ce que tu dis de ça ?! !! T’as qu’à vérifier…

Terminé donc de suer, quand le rictus moqueur et condescendant on vous pose la question : «Tu regardes des dessins animés, toi ?!». Le manga vient de taper ses lettres de noblesse ! Juste avant, il y avait Picasso et Kandinsky! Grâce à feu Georges Pompidou, elle est révolue cette époque maudite où votre père vous braquait dessus un regard puant de haine en se demandant ce qu’il allait bien pouvoir faire d’un débile qui mate Dragon Ball Z du matin au soir …

Il était quand même temps qu’une place soit faîte à un art majeur qui, n’en déplaise à monsieur Eric Zemmour, ne se résume pas in fine à des adolescents en armure qui s’envoient des boules de feu en pleine gueule (Moi j’aime beaucoup, cela dit !), parce que le registre nous étale, quand on se donne vraiment la peine de l’étudier, un spectre bien plus large : Le voyage de Chihiro pour le merveilleux, Ghost in the Shell pour la SF, Yobi le renard à cinq queues, Le tombeau des lucioles qui a réussi à faire pleurer - parmi mes fréquentations-, des vieux raisins secs de 40 ans !… Et la sélection faîte par les organisateurs de « Planète Manga » au centre Pompidou (notre sauveur !) rend un bel hommage à cette inépuisable variété, en faisant non seulement la part belle à ce qui a fait la substance de nos meilleurs souvenirs d’enfance (Astro, cobra, Lady Oscar … Pas assez à mon goût tout de même !), mais aussi en sortant de la cave des petites pépites méconnues (Séoul district), qui fermeront définitivement le clapet à ceux qui depuis le trône pourri de leur paresse intellectuelle voient des sous cultures là où il n’y a que de curieuses et fascinantes différences.

PS : Un petit message pour les minots : continuez à buter des zombies à Left for Dead ! C’est de la culture !

PS 2 : Goldorak a été, à mon grand regret, oublié par Pompidou, alors pour réparer ce triste «oubli», une image de lui s’imposait malgré tout !

Centre Pompidou - Beaubourg
"Planète Manga",
19, rue Beaubourg
75004 Paris

Le Voyage de Chihiro


Le voyage de Chihiro

Centre Pompidou - Beaubourg
"Planète Manga",
19, rue Beaubourg
75004 Paris