MISIA, Reine de Paris

Par Laetitia Allal,

Édouard Vuillard (1868-1940) Misia Natanson de profil en voiture, Cannes, 1901 Épreuve gélatino-argentique, 7 x 9,4 cm Collection particulière © Archives Vuillard, Paris


Édouard Vuillard (1868-1940,)Misia Natanson de profil en voiture, Cannes, 1901. Épreuve gélatino-argentique, 7 x 9,4 cmCollection particulière © Archives Vuillard, Paris

«[…] elle excitait le génie comme certains rois savent fabriquer des vainqueurs,rien que par la vibration de son être, […] plus Mme Verdurin que la vraie, prisant et méprisant hommes et femmes, du premier coup d’oeil.» Paul Morand


Paris, la Belle Epoque, une muse, des peintres, des écrivains .... On se croirait dans Midnight Paris de Woody Allen ... En fait, nous sommes au Musée d'Orsay, est c'est la beauté de Marie Sophie Olga Zénaïde Godebska alias MISIA et non celle de Marion Cotillard, qui est celebrée.
Mais qui est Misia?

Misia, avant d'être belle, est une musicienne...férue d'art... mais elle est également sublime, ce qui fait très rapidement d'elle une muse du Tout-Paris, de la Belle Epoque aux Années Folles. Comme Kate Moss aujourd'hui, Misia a fasciné de sa moue boudeuse les peintres, musiciens, écrivains les plus inspirés … À l’instar des égéries underground, Misia attire par son anticonformisme, son élégance, sa beauté... Et ses histoires d'amour.

Déjeuner au relais à Villeneuve-sur-Yonne : Cipa Godebski, Marthe Mellot, Thadée Natanson, une domestique, Édouard Vuillard, Misia Natanson, Romain Coolus, Ida Godebska, Alfred Athis Natanson, vers 1898-1899 Épreuve originale à la gélatine argentique, 11,5 x 17,1 cm Collection particulière © Cliché musée d’Orsay / Patrice Schmidt


Alfred Natanson (1873-1932)Déjeuner au relais à Villeneuve-sur-Yonne : Cipa Godebski, Marthe Mellot, Thadée
Natanson, une domestique, Édouard Vuillard, Misia Natanson, Romain Coolus, Ida Godebska, Alfred Athis Natanson, vers 1898-1899.Épreuve originale à la gélatine argentique, 11,5 x 17,1 cm. Collection particulière © Cliché musée d’Orsay / Patrice Schmidt


D’abord mariée à Thadée Natanson, qui dirige "La Revue blanche", revue littéraire d'avant-garde, puis remariée à Alfred Edwards - propriétaire du journal "Le Matin"-, délaissée enfin par le peintre José Maria Sert, Misia ne cessa de côtoyer la scène créative de l’époque.
Henri de Toulouse-Lautrec, Edouard Vuillard, Pierre Bonnard, Redon, Félix Vallotton, Auguste Renoir, tous cèdent à sa beauté charismatique mais aussi à la tentation de lui "tirer" le portrait.

Édouard Vuillard (1868-1940) Misia assise sur une duchesse rue Saint-Florentin, 1898-1899 Photographie, 9 x 9 cm Collection Godebski © Cliché musée d’Orsay / Patrice Schmidt


Édouard Vuillard (1868-1940)Misia assise sur une duchesse rue Saint-Florentin, 1898-1899.Photographie, 9x9 cm
Collection Godebski.© Cliché musée d’Orsay/Patrice Schmidt


Tenant régulièrement salon, comme un aimant, son charme attire aussi les regards des Mallarmé, Proust, Satie, Debussy, Colette, Cocteau, Stravinsky, Max Jacob... et fera de Gabrielle Coco Chanel sa très bonne amie... La Reine de Paris est née.


De la peinture au monde de la musique et de la danse, Misia vit toutefois avant tout pour l'amour de l’art et s'associera même à Serge de Diaghilev, fondateur des Ballets russes... Maurice Ravel lui dédiera "Le cygne" et Eric Satie "Trois morceaux en forme de poire".

Édouard Vuillard (1868-1940) Misia Sert et sa nièce Mimi Godebska. Les Tasses noires, 1925 (retravaillés en 1934-37) Détrempe sur toile, 140 x 175 cm Collection Neffe-Degandt Ltd © Photo Roy Fox


Édouard Vuillard (1868-1940). Misia Sert et sa nièce Mimi Godebska. Les Tasses noires, 1925 (retravaillés en 1934-37).Détrempe sur toile, 140 x 175 cm.
Collection Neffe-Degandt Ltd © Photo Roy Fox


Un destin sublime bref qui s'achèvera, comme la conclusion indispensable pour accéder au mythe, de manière sordide. C'est usée par les paradis artificiels et minée par la solitude, que Misia s’éteint à l’âge de 78 ans.
 Pour la petite anecdote sa meilleure amie Coco Chanel se chargera de sa dernière tenue…

Pierre Bonnard (1867-1947) Misia et Edwards assis sur le pont du yacht « Aimée », juillet-août 1906 Aristo type à partir d’un négatif souple au gélatino-bromure d’argent, 3,7 x 4,5 cm Paris, musée d’Orsay, donation sous réserve d’usufruit de M. Antoine Terrasse, 1992 © Musée d’Orsay, dist. RMN / Patrice Schmidt © ADAGP, Paris 2012


Pierre Bonnard (1867-1947)Misia et Edwards assis sur le pont du yacht «Aimée», juillet-août 1906.Aristo type à partir d’un négatif souple au gélatino-bromure d’argent, 3,7 x 4,5 cm Paris, musée d’Orsay, donation sous réserve d’usufruit de M. Antoine Terrasse, 1992 © Musée d’Orsay, dist. RMN / Patrice Schmidt © ADAGP, Paris 2012

Paris, Musée d’Orsay,
1, rue de la Légion d'Honneur
75007 Paris
Jusqu'au 9 september 2012


Musée Bonnard,
Du 13 octobre 2012 au 6 Janvier 2013
16 boulevard Sadi Carnot
06110 Le Cannet


Édouard Vuillard (1868-1940) La Nuque de Misia, 1897-1899 Huile sur carton contrecollé sur panneau parqueté, 13,5 x 33 cm Collection particulière © Archives Vuillard, Paris


Edouard Vuillard, La nuque de Misia, 1897-1899, huile sur carton contrecollé sur panneau parqueté, collection particulière.© Archives Vuillard, Paris


Catalogue d’exposition Musée d’Orsay / Gallimard:
Misia Reine de Paris
Collectif sous la direction de Guy Cogeval et Isabelle Cahn
Format : 19,5 x 25,5 cm
Condition : Musée d’Orsay / Gallimard
Prix de vente : 35€