EGON SCHIELE - Guggenheim de Bilbao- EXPOSITION EVENEMENT- ARTICLE

Par Laetitia Allal,

Nu féminin allongé jambes ouvertes 1914


Egon Schiele, Nu féminin allongé jambes ouvertes,1914.Crayon et couleurs opaques sur papier japonais. 31.4 x 48.2 cm. Albertina, Vienne.

Egon Schiele voyage. Il habitera les murs du Guggenheim de Bilbao du 2 octobre 2012 au 6 janvier 2013. « Egon Schiele. Œuvres de l'Albertina Museum, Vienne », offre une occasion rare de se plonger dans le travail de ce parent terrible de la peinture viennoise.

Rédemption (Erlösung) 1913 EGON SCHIELEAutoportrait au gilet jaune 1914 EGON SCHIELE

Gauche: Egon Schiele Rédemption (Erlösung)1913. Couleurs opaques et crayon sur papier japonais.48 x 32 cm. Albertina, Vienne.
Droite: Egon Schiele, Autoportrait au gilet jaune,1914. Couleurs opaques et crayon sur papier japonais. 48.2 x 32 cm.Albertina, Vienne.

Egon Schiele était un écorché vif, un visionnaire. Son approche artistique, ses croquis, son auto-centrisme, son attrait pour les corps de jeunes filles minces, ses coups de crayons, sa peinture, sa vision du nu, du sexe, ses obsessions… formaient un tout si spécial qui fit de lui le génie torturé que l’on sait.

EGON SCHIELE -Autoportrait en tirant la paupière vers le bas 1910


Egon Schiele, Autoportrait en tirant la paupière vers le bas,1910.Craie, aquarelle et couleurs opaques sur papier d’emballage marron. 44.3 x 30.5 cm. Albertina, Vienne.

Car ce fou inespéré de l’art, a de son regard clairvoyant et insensé sur le monde et sur son corps - qui dit corps dit âme - fait de son art une expérience existentielle…Affamé de création, il refutait la convention et la soi-disant bienséance : «Empêcher un artiste de travailler est un crime, c’est tuer la vie en germe (titre d’une de ses gouaches de 1912)». Aussi à l’ère de Freud et autres Charcot, ulcéré par ses propres démons, il a trainé ses méandres dans son art, initié l’auto-analyse en peinture.

Modèle féminin blond nu assis sur une étoffe marron 1912 EGON SCHIELE


Egon Schiele, Modèle féminin blond nu assis sur une étoffe marron, 1912.Aquarelle, couleurs opaques et crayon sur papier japonais Strathmore enduit.32 x 48.2 cm. Albertina, Vienne.

Egon Schiele s’est décomposé, contorsionné, mis à nu(s), désarticulé pour mieux se «masturber ». La nervosité du corps a explosé avec lui, sans onanisme cérébral, juste des peintures d’une cruelle beauté.

EGON SCHIELE -Gerti sur fond de draperie ocre 1910 EGON SCHIELE Deux fillettes assises 1911
Egon Schiele, Deux fillettes assises,1911.Crayon, aquarelle et blanc opaque sur papier japonais.41.3 x 32 cm Albertina, Vienne.
Gauche: Egon Schiele, Gerti sur fond de draperie
ocre,1910.Crayon et couleurs opaques sur papier japonais.
55.1 x 34.7 cm. Albertina, Vienne.

Éclairée, son oeuvre est à l'image de sa vie, radicale et fulgurante.

EGON SCHIELE Couple assis 1915


Egon Schiele, Couple assis,1915. Aquarelle, crayon et
gaufrage, marouflé sur carton.51.8 x 41cm. Albertina, Vienne.


Egon Schiele. OEuvres de l’Albertina Museum, Vienne
Du 2 octobre 2012 au 6 janvier 2013
Musée Guggenheim Bilbao
Avenida Abandoibarra, 2.
48001 Bilbao.

EGON SCHIELE Vieilles maisons de Krumau 1914


Egon Schiele, Vieilles maisons de Krumau, 1914. Couleurs opaques et crayon sur papier japonais.32.5 x 48.5 cm. Albertina, Vienne.