Théorème vivant, Cédric Villani- Livre

Par Hakim Tabet,

«La relaxation violente, Cédric, c’est comme l’amortissement Landau. Sauf que l’amortissement Landau c’est en régime perturbatif, et la relaxation violente en régime fortement non linéaire. »… A la lecture de cette phrase, j’ai pris mon portable et j’ai appelé l’hôpital psychiatrique le plus proche pour réserver une chambre : une intuition me disait que si je continuais à lire Théorème vivant, à un moment ou à un autre, quelque chose péterait dans mon crâne …

…Mais rien n’a pété ! A ma grande surprise, au fil de la lecture, le jargon impénétrable qui menaçait la santé mentale de mon cerveau, a commencé à lui sembler plus limpide, comme une poésie…

…Et le roman y est pour beaucoup puisque, passé le premier chapitre, il devient essentiellement un journal de bord narrant les aventures intellectualo-burlesques d’un Indiana Jones vraiment sympathique des mathématiques modernes.

A rebours du nombre d’Ayatollahs de la techno-science qui vous laissent l’impression d’avoir les fesses posées sur le secret de l’Univers, Cédric Villani vous emporte avec la naïveté d’un passionné dans une cavale fiévreuse des coulisses de la recherche fondamentale, à la poursuite de son Graal qu’il finira par arracher en 2010 en même temps que la Médaille Fields.

Le Graal en question c’est le fameux « amortissement Landau » (qui n’a rien à voir avec les bébés !) ; sorte de ralentissement imprévu de la production d’entropie (quantité de désordre) au cours du temps dans la physique des plasmas (gaz à haute température) que l’auteur est parvenu à intégrer à l’équation de Boltzmann…
…Un phénomène qui rappelle la « relaxation violente » ; soit la capacité étrange qu’ont les étoiles à s’organiser sur un temps très long en ces systèmes ordonnés et équilibrés que sont les galaxies…

…Si ça, c’est pas la poésie ! Gageons, par ailleurs, que sans tous ces calculs de trajectoires et de crash-tests à l’échelle cosmique, sur lesquels bossent les « psychopathes » de laboratoire comme Cédric Villani, le signal envoyé par mon téléphone portable à l’hôpital psychiatrique le plus proche pour réserver une chambre, n’aurait tout simplement jamais pu l’être.

Théorème vivant, Cédric Villani.
Les éditions Grasset.

Théorème Vivant