LA TRIMURTI, GIVENCHY HOMME-RAF SIMONS-RICK OWENS - ARTICLE

Par Karim Zehouane,

Damir Doma, Boris Bidjan Saberi, Adam Kimmel, Thom Browne,.... Cette nouvelle génération de créateurs qui donne du baume au style est au cœur de la mutation de l’allure homme. Chacun à sa manière, en réinterprétant les codes du vestiaire féminin, en retravaillant avec génie le silhouette urbaine, démontre définitivement que la création masculine est bien la plus active et créative du moment.

Ces fashion designers, et d’autres encore, nous en parlerons, et plus d’une fois. Mais à tous seigneurs tous honneurs, c’est par la dithyrambe à un triumvirat révolutionnaire que nous allons entamer notre apologue : Raf Simons, Rick Owens et Riccardo Tisci.
Ces trois visionnaires ont revu et corrigé tout ce que l’histoire avait imposé comme conformisme au costume.

RAF SIMONS

Raf SIMONS


En repensant les codes classiques du tayloring classique, Raf Simons a sympathiquement allongé et minimalisé la silhouette de l’homme moderne, imposant la beauté froide et roide comme un canon de mode.

RICK OWENS

RICK OWENS


Rick Owens, quant à lui, allait fouiner du coté du vestiaire féminin, des codes gothiques ou nippons pour transformer l’homme en sublime épouvantail vêtu de superpositions de haillons et hardes aux tops trop longs, pantalons trop larges et chaussures trop hautes.

GIVENCHY HOMME par Riccardo Tisci

Givenchy Homme par Riccardo Tisci


Dernier venu enfin, Riccardo Tisci s’est imposé comme l’alchimiste en chef de la métamorphose, en mixant, sans vergogne et avec brio le look Boyz of the hood, transgenre assumé, Nerd excentrique et j’en passe.