Françoise Huguier - Livre & Expo

Par Laetitia Allal,

De Françoise Huguier je connaissais essentiellement les photos de mode, de défilés, de backstages, des photos coupées qui vous dévoilaient d’exceptionnels robes, étoffes, jeux de tissus, de lumières … Des photos de mode à la façon de reportages terrain. Cette idée de capturer des moments de mode comme on capturerait des instants de vie est à mettre à la solde de Christian Caujolle, alors directeur du service photo chez Libé, dans les années 80. C’est lui qui envoya missionner Françoise Huguier dans ce monde de «raffinement et barbarie» … Bref l’alchimie des deux : reportage et mode a donné, et ne cesse de donner corps à de Sublimes photos (Titre d’un de ses livres de photos sur la mode).

Nu, Saint-Pétersbourg, Russie© Françoise Huguier / Agence VU’


Nu, Saint-Pétersbourg, Russie © Françoise Huguier:Agence VU’

Mais Françoise Huguier n’est pas que ça, non. Elle est avant tout une photo reporter qui a, sa vie durant, silloné le continents, les histoires et les vies. Passionnée d’Afrique, elle a en 1994 crée la première biennale de la photographie africaine à Bamako. C’est aussi grâce à elle que des photographes de la trempe de Malick Sidibé ou Seydou Keïta ont été découverts et sont arrivés à nous.


Pêcheur bozo sur le Niger, Tombouctou, Mali, 26 février 1989© Françoise Huguier / Agence VU’


Pêcheur bozo sur le Niger, Tombouctou, Mali, 26 février 1989© Françoise Huguier:Agence VU’

Celle qui dit avoir besoin «de cette curiosité d’aller voir ailleurs», cette photographe des gens, du contact, qui avoue avoir besoin de connaître, de prendre le temps, a su saisir des moments intenses sur les pas de Michel Leiris et de son "Afrique Fantôme", capter des émotions, couleurs singulières dans ses appartements communautaires Saint-Pétersbourgeois, accompagnée de sa Natacha et de ses carnets de Saint-Pétersbourg.

Françoise Huguier c’est aussi ses voyages à Dakar, au Mali, à Djibouti, en Sibérie, sur la route pour Behring, des couleurs du nord extraordinaires, des tons pastels magnifiques, des jeux de noirs et blancs, de couleurs qui vous relèvent différemment des textures, des profondeurs, des âmes mortes, des armes secrètes.

Chambre d’une maison de Chhlong, Cambodge, 2004© Françoise Huguier / Agence VU’


Chambre d’une maison de Chhlong, Cambodge, 2004 © Françoise Huguier:Agence VU’

Françoise Huguier c’est encore l’Asie : la Thaïlande, le Laos, le Vietnam, Singapour ou Shanghai ; son Cambodge natal surtout et son histoire de quand «J’avais huit ans».
Quant à cet âge tendre elle fut kidnappée, avec son frère, par un commando de résistants du Viet- Minh. Gardés en otages dans le maquis huit mois durant. Expérience particulière qui peut-être donna à l’enfant Françoise un autre regard pour envisager le monde…



ACTUALITE:

Livre :

FRANCOISE HUGUIER  n°142

FRANCOISE HUGUIER, Introduction de Gérard Lefort Photo Poche n°142, Actes Sud

Exposition :
VERTICAL-HORIZONTAL // INTERIEUR-EXTERIEUR
L’ACADEMIE DES BEAUX-ARTS
Jusqu'au 25 novembre 2012

«Vertical / Horizontal, Intérieur / Extérieur.
Singapour – Kuala Lumpur – Bangkok, « Middle classes » en Asie du Sud-Est à l’aube du XXIe siècle ».
L’Académie des beaux-arts exposera du 25 octobre au 25 novembre 2012 le travail réalisé par Françoise Huguier dans le cadre du Prix de Photographie de l’Académie des beaux-arts - Marc Ladreit de Lacharrière 2011.

Francoise Huguier